Nos métiers 3 min  de lecture

Les équipes de Production s’allient pour régler un problème à Nisramont

Les équipes de Production s’allient pour régler un problème à Nisramont

La station de Nisramont est équipée d’une des rares unités de production d’hydroélectricité en province de Luxembourg. Sa capacité a été augmentée il y a quelques années. Depuis plusieurs mois, une des deux turbines est à l’arrêt. En cause, un des barreaux d’une grille de protection s’est détaché, menaçant d’endommager la turbine. Heureusement, on a pu le récupérer, mais il faut le ressouder… Une compétence manquante du côté de l’équipe maintenance de Nisramont. Cela tombe bien, l’équipe de maintenance du secteur C (Liège) dispose d’un soudeur. La collaboration s’organise pour mener à bien la mission.

Il fait beau, ce mardi 24 août, à Nisramont (nord de la province de Luxembourg). Troublant la quiétude habituelle des abords du barrage et de notre station de traitement, une grue de 90 tonnes s’impose dans le paysage. Arrive également un homme en tenue de scaphandrier qui s’enfonce peu à peu dans les eaux du lac…

L’équipe SWDE de Nisramont est sur le pont. Mission du jour : réparer, au moyen d’une soudure, une grille de protection des turbines hydroélectriques. Sans cette grille, la turbine risquerait d’être endommagée et est à l’arrêt. Pour y parvenir, ils ont appelé en renfort les collègues du secteur C (Liège) dont Philippe. C’est lui qui va réaliser les différentes soudures.

Dans mon équipe de maintenance, j’ai la chance d’avoir tous les profils : électromécanicien, automaticien, électricien, soudeur… Cela nous permet d’être plus autonome et de moins recourir à la sous-traitance.

Luc
Luc , Chef maintenance au secteur C (Liège)

La suite en images…

JOB2764
Une grue de 90 tonnes débarque au barrage de Nisramont.
JR_-2
JOB3026
Un scaphandrier, venant du Service public de Wallonie est présent.
JR_-9
JR_-6
Les ouvriers font descendre le crochet que le scaphandrier va accrocher à la grille à réparer pour permettre à la grue de la soulever.
JR_-53
La grue soulève la grille, haute de près de 3m et pesant plus de 2 tonnes.
JOB2808
JOB2818
Philippe, indique l’endroit où poser la grille.
JR_-64
Avant toute chose, il faut nettoyer la grille. Retirer la vase, notamment.
JOB2837
Luc, chef maintenance du secteur C et Marcel, le technicien le plus expérimenté de la station de Nisramont analyse pour avoir une vision plus précise de la situation.
JOB2907
Luc et Philippe font le point avant de démarrer la soudure.
JOB2870
Philippe soude le barreau manquant et en profite pour renforcer certains points plus faibles de la grille pour limiter le risque d’autres problèmes ultérieurs.

C’était la première fois que j’intervenais sur une mission où il y a un plongeur. C’est donc une expérience inoubliable. Je suis fier d’avoir pu rendre service aux collègues d’une autre équipe grâce à mes compétences.

Philippe
Philippe , Technicien Infrastructures de production secteur C (Liège)
JOB2947
Le travail est terminé. La grille est en ordre. Un spray est pulvérisé sur les zones soudées afin de les protéger de la rouille
JOB2974
Il faut maintenant repositionner la grille au bon endroit.
JOB3034
Tout est en place, le plongeur peut ressortir.
JOB3059
Mission accomplie, les turbines sont de nouveau opérationnelles. Elles recommencent à produire de l’électricité.

En une demi-journée à peine, le travail est terminé. La solidarité entre nos équipes aura permis la valorisation de précieuses compétences dans une organisation bien huilée.

« C'est aussi en assurant ce genre de missions que l’on conserve notre métier en interne. Et puis c’est toujours agréable de partager son savoir-faire », conclut Luc, notre chef maintenance.

Le redémarrage de notre turbine permet aussi de renouer avec la production d’énergie verte et de profiter de débits dans l’Ourthe un peu plus importants que d’habitude.