Y'a pas que le boulot... 3 min  de lecture

Sept astuces pour faire des économies de carburant

Fuel g7345404c4 1920

Pour beaucoup d’entre nous, rouler moins n’est pas une option. Par contre, en roulant mieux, il serait possible d’économiser 6 à 12% de carburant. Juste en adaptant sa conduite... Voici sept astuces.

Des conseils repérés sur le site SoSoir.

1. Rouler avec fluidité

Les changements de vitesse soudains et les accélérations rapides augmentent la consommation de carburant. Il est important de conduire avec fluidité, d’anticiper les conditions de circulation et d’effectuer des transitions douces :

  • Rester dans les rapports inférieurs seulement les premières secondes de conduite
  • Utiliser les rapports supérieurs dès que possible
  • Suivre les recommandations de l’indicateur de changement de vitesse du véhicule ou, si ce dernier ne dispose pas de ce système, d’essayer de changer de vitesse avant 2 500 tr/min

2. Utiliser pleinement le système Start&Stop

Si le moteur tourne alors que la voiture est à l’arrêt, il surchauffe et la consommation de carburant augmente. Ainsi, un moteur tournant au ralenti lors de courts arrêts, par exemple, aux feux de circulation consomme environ un litre de carburant par heure.

De nombreux véhicules sont équipés du système Start&Stop, qui coupe le moteur par défaut lorsque l’on s’arrête. Veillez à ce qu'il ne soit pas désactivé...

3. Maintenir une vitesse constante et légèrement inférieure à la limitation

Les changements de vitesse influencent la consommation de carburant. Il est donc préférable de maintenir la même vitesse tant que le flux de la circulation et la route le permettent. Sur autoroute, Il vaut mieux rouler 10 km/h en-dessous de la limitation par mesure d’économie. Ralentir à 110 km/h sur l’autoroute permet d’économiser 11 % de carburant selon un expert automobile chez Seat.

4. Utiliser le frein moteur

Dans la mesure du possible, essayez de vous arrêter en douceur en retirant votre pied de l’accélérateur, pour profiter de la pression opposée que la transmission exerce sur le moteur, avant d’appuyer sur la pédale de frein.

De cette manière, la voiture freine progressivement sans dépendre du carburant, et la consommation diminue. Pour exploiter le frein moteur, il est essentiel d’anticiper et de respecter la distance de sécurité.

5. La climatisation ou baisser les vitres ?

La climatisation est l’un des facteurs non liés à la conduite qui consomme le plus de carburant, entre 4 et 10 %.

Mais attention, baisser les vitres à vitesse moyenne et élevée crée un effet de traînée : l’air entre dans la voiture et génère une traînée aérodynamique qui la ralentit et oblige le moteur à travailler plus pour garder le rythme.

En résumé :

  • à basse vitesse, on ouvre les fenêtres
  • à partir de 80 km/h, lorsque l’aérodynamisme joue un rôle important, activez plutôt la clim...

6. Une bonne pression des pneus

Il s’agit d’un aspect essentiel de la sécurité, mais qui affecte également la conduite économique.

Contrôler régulièrement la pression de ses pneus permettrait d’économiser au moins 1,5 % de carburant. Conseil complémentaire : d’abord répartir correctement le chargement dans le coffre, car cela influe également sur l’efficacité, puis seulement de régler la pression des pneus.

Un coffre de toit augmente la consommation d'essence.

7. Planifier l'itinéraire

Un itinéraire planifié peut permettre d'économiser de l'essence. Les embouteillages ou les détours que l'on prend quand on est bloqués et qui nous font nous perdre sur des routes inconnues peuvent rendre le voyage inutilement long.

Il vaut toujours mieux planifier son itinéraire, choisir les moments de la journée où le trafic est le moins dense et rentabiliser un même trajet pour faire plusieurs choses différentes ...

Notre programme d'actions

Gérer durablement nos infrastructures (Asset management)

En savoir plus