Nos métiers 3 min  de lecture

Ce que Carine retire de la formation certifiante

Ce que Carine retire de la formation certifiante

Carine n’a pas hésité à se former à la SWDE pour accéder à un poste pour lequel elle n’avait pas de diplôme. Ce qu’elle en retient : une expérience où il y a tout à gagner.

De nombreuses formations sont organisées à la SWDE. Certaines, qualifiées de “certifiantes”, permettent aux candidats d’accéder à l’examen de sélection pour des postes de management ou d’expertise, parfois même s’ils ne disposent pas du diplôme. “L’opportunité d’une formation certifiante est arrivée au bon moment. Les enfants avaient un peu grandi et j’avais envie d’autre chose, de davantage de responsabilités et d’autonomie”, explique Carine Delhez, Team Coach au service Call Center à Verviers.

Partagée entre les peurs de l’inconnu et l’envie de bien faire

Si Carine se lance sans crainte dans la formation, elle se rend réellement compte de l’ampleur du travail à fournir dès qu’elle la commence concrètement. Elle devra fournir beaucoup de travail durant une année. “J’ai pris congé pour étudier, j’ai étudié durant plusieurs week-ends”.

Le processus de changement dans lequel Carine s’est lancée avec la formation débouche alors sur une autre crainte : la peur d’endosser un nouveau poste. Au final, elle réussit avec brio. Elle est alors nommée comme chef d’équipe, elle devra coordonner le travail de ses anciens collègues. Pour elle, c’est un réel défi à relever.

Malgré ses peurs, sa motivation de “bien faire les choses” prend le dessus. Carine s’applique au mieux à ses tâches, elle sait où elle va et cherche à connaître les membres de son équipe et leurs aspirations profondes. “Je suis arrivée dans une équipe avec des personnes qui briguaient le poste que je venais d’obtenir. Heureusement, ensemble, on est parvenu à dépasser les doutes et les a-prioris pour atteindre nos objectifs”.

Lire aussi : Entré sans diplôme, il deviendra chef d’exploitation

Se prouver quelque chose à soi-même

Suivre une formation, c’est aussi se prouver à soi-même qu’on est capable de réussir. “J’ai arrêté mes études, j’avais quelques regrets. La formation a été une opportunité rêvée”. Après une année compliquée, Carine est fière du chemin qu’elle a accompli. “C’est un bel exemple pour mes enfants qui m’ont vue travailler”.

Mais elle tire surtout de la fierté pour la relation de confiance qu’elle est parvenue à installer au sein de son équipe. Le défi était de taille vu les grands changements du service client qui se mettaient en place (écoute des appels de son équipe, feed back régulier, évaluation…)

C’est un bel exemple pour mes enfants qui m’ont vue travailler

Carine Delhez
Carine Delhez , Team-coach au call-center

Motivée à mieux comprendre son boulot

Pour Carine, ce qui a été facile (et très gai) dans la formation, c’est surtout de suivre les cours. “Les matières étaient très intéressantes. Je projetais sans cesse mon expérience dans ce que j’apprenais dans le management, dans la gestion d’équipe,...”.

Malgré les intérêts certains de cette formation, Carine a dû également apprendre à gérer différents stress.”J’ai tendance à me mettre beaucoup trop la pression, ce qui peut me porter préjudice. Au final, rien n’est vraiment grave.”

Si tu rates l’examen de sélection ou la formation, tu conserves ton poste. Par contre, si tu réussis, tu disposes d’un nouveau bagage de connaissances et de la possibilité d’un nouveau poste

Carine Delhez
Carine Delhez , Devenue chef d’équipe au call center après avoir réussi l’examen "CS" en 2017

Une part de chance joue dans la réussite

Enfin, si la formation n’aboutit pas forcément à un poste, elle ouvre à de nouvelles opportunités, selon Carine. “Il faut se donner à fond durant la formation, dans l’étude et dansl’examen pour n’avoir aucun regret. Et surtout, il faut garder en tête qu’un échec est possible. Une part de chance joue dans la réussite. Etun échec ne doit pas être le prétexte pour remettre toute sa vie en question”.

Bref, en un mot : “foncez”. Et pour réussir, rien de tel que visualiser positivement le poste qu’on envisage. “Même si j’étais envahie de doutes au quotidien, j’avais cette intime conviction que je réussirais”!

En 2017, nous avions réalisé un reportage sur cette remise de diplôme...

La SWDE encourage chacun à développer ses compétences et ses talents. Participer aux formations, c’est aussi rencontrer de nouveaux collègues, apprendre de nouvelles choses et saisir les opportunités.