Revue de presse 5 min  de lecture

Les médias parlent de nous (septembre 2023)

OPP 2705 SWDE 09 15 2023 COVER 02 v1

Un mois chargé pour la SWDE : entre la célébration de chantiers de sécurisation en eau à Beauraing, une délégation congolaise en formation chez nous ou l’annonce du Gouvernement wallon qui octroie un subside pour surveiller des substances chimiques dans l’eau, sans parler des fuites qui font la Une, ils sont nombreux les articles et reportages parlant de nos activités en septembre.

Les médias ne parlent jamais des trains à l’heure, mais uniquement des trains en retard. C’est bien connu. Pour l’eau, c’est un peu pareil. Nous fournissons de l’eau à 2,5 millions de personnes, en quantité ET en qualité, et pourtant les journaux parlent des fuites ou des coupures d’eau sur notre réseau.

En septembre, c’était notamment le cas à Marchienne (SudInfo), à Frasnes-Lez-Anvaing (L’Avenir) et à Hannut (La Libre). Si dans ces cas-ci il s’agit soit d’une rupture de canalisation ou d’un arrachage de conduite lors d’un chantier, un cas plus « étrange » est survenu à la toute fin août à Suarlée. Une entreprise du zoning Ecolys, zoning situé à un jet d’eau de notre secteur de Maintenance, a pompé tellement d’eau qu’elle en a vidé le château d’eau tout proche. Une situation ayant notamment eu pour conséquence qu’un hôtel proche a dû reloger 50 chambres ailleurs dans Namur. Une situation pour laquelle nos équipes ont pris des mesures afin que cette situation ne se reproduise plus.

La commune de Seneffe s’équipe avec des compteurs easyCONSO.

easyCONSO poursuit sur sa bonne lancée. Ce service de compteurs intelligents qui permet d’identifier les consommations anormales compte régulièrement de nouveaux clients publics ou privés. Voici quelques jours, la DH évoquait la volonté de la commune de Seneffe d’adhérer à ce service de la SWDE.

En s'engageant dans cette démarche, la Commune de Seneffe souhaite œuvrer en faveur de l'environnement avec une utilisation responsable de l’eau, tout en garantissant un fonctionnement efficace de ses infrastructures.

Extrait de l’article de la DH , , publié le 30 septembre

La fin d’un gros chantier du schéma directeur à Beauraing

« De l’eau pour tous, aujourd’hui et demain », ce n’est pas qu’un slogan. La preuve, la fin des chantiers de sécurisation de l’alimentation en eau de Beauraing, dans le sud namurois ont été célébrés le 18 septembre dernier. Pour le bourgmestre, c’est un ouf de soulagement pour cette commune qui connaissait des difficultés depuis de nombreuses années. Pour la SWDE, c’est la fin d’un approvisionnement par camion durant l’été et le résultat d’une bonne collaboration tant avec des opérateurs publics (INASEP), que privés (les carriers).

Nous reviendrons sur ce sujet dans les prochaines semaines, mais en attendant, voilà déjà de quoi comprendre les tenants et aboutissants du chantier à Beauraing via ce reportage de la télé locale MaTélé :

Les autoroutes de l’eau sont au cœur de l’actualité, y compris dans les médias liés au recrutement. C’est le cas de Références qui interviewe notre collègue Francy, surveillant de chantier au bureau d’études.

Malgré tous ces chantiers, pas d’augmentation du prix de l’eau de la SWDE en janvier 2024

Sujet fétiche de certains médias, l’augmentation du coût-vérité à la distribution revient dans les colonnes de SudInfo. Avec une bonne nouvelle : il n’y aura pas de demande d’augmentation du prix de l’eau en janvier 2024.

Une délégation congolaise en formation à la SWDE

Ils sont 9. Ingénieurs, comptables, représentants communautaires. Ils viennent de deux régions de la République Démocratique du Congo. Et durant deux semaines, ils se forment à la SWDE.

C’est la suite d’un projet financé par l’Union Européenne démarré en 2022 en partenariat avec le Forem et Enabel (agence belge de développement).

La délégation congolaise alterne entre des visites techniques et des formations concrètes données en partie par certains de nos collègues. L’Avenir et Sud Info relatent leur rencontre avec les autorités verviétoises au début de leur séjour.

Le gouvernement wallon octroie une subvention à la SWDE pour surveiller les PFAS dans l’eau de distribution

Les PFAS (ou « perfluoro-alkylées ») sont des substances largement utilisées dans divers produits du quotidien, notamment dans les revêtements des poêles antiadhésives, les revêtements imperméables ou encore les mousses anti-incendie. Elles ont la particularité d’être très persistantes dans l’environnement, principalement en raison de la composition chimique de leurs molécules.

Une directive européenne prévoit une norme beaucoup plus stricte à appliquer en 2026. Avec deux impacts pour la SWDE, comme évoqués dans plusieurs médias. Comme l’explique le journal Le Soir, la SWDE a été choisie par le Gouvernement wallon pour surveiller la présence de ces substances dans l’eau en Wallonie. L’autre impact, c’est la mise en place, depuis le mois d’avril 2023, d’un traitement de l’eau complémentaire à Chièvres (dans le Hainaut), le seul captage où nous avons identifié une présence de PFAS supérieure à la norme de 2026. Une situation expliquée notamment sur le site de NoTélé.

Nous reviendrons vers vous à ce sujet au début du mois de novembre.

De l’eau de la SWDE pour les compléments alimentaires de Cosucra

Cosucra est spécialisée dans la fabrication de compléments alimentaires à base de pois. Dans un dossier consacré à une Belgique avec 4° de plus, Trends Tendance se demande si l’entreprise trouvera toujours ses pois. Pour les pois, c’est à voir, mais pour l’eau nécessaire au process, c’est certain !

Relire : Cosucra futur + gros client de la SWDE

Pour l’eau, Cosucra pourra bénéficier dès l’an prochain d’un raccordement au réseau de la SWDE, qui lui permettra d’utiliser des eaux d’exhaure des carrières du Tournaisis.

Extrait de l’article du Trends , , publié le 4 septembre

Découvrez un programme au hasard

Notre programme d'actions

Investissons aujourd’hui pour demain

OPP 1852 08 10 2022 Pictogrammes 1000px 02
En savoir plus