Ôde aux détails du réseau d’eau

Ôde aux détails du réseau d’eau

Le modèle hydraulique, conçu sur la zone de Sprimont a révélé l’importance de collecter des données précises du réseau. Mais au fond, pourquoi être si méticuleux ?

Il me fallait la latitude et la longitude du château d’eau, sa capacité, la taille des conduites… toutes des informations nécessaires pour construire le modèle hydraulique le plus rigoureux possible”, explique Philippe Beaujean, expert hydraulique.

Après plusieurs mois de collecte de données, notre collègue a pu établir un plan exact de l’ensemble de la zone. Ce modèle très précis est devenu un outil indispensable pour la bonne gestion du réseau d'alimentation.

Pour simuler le débit et la pression

Les données précises et réelles du terrain permettent de calculer le débit et la pression de l’alimentation. Ce qui est indispensable en cas de problème. Le modèle permet donc de simuler le comportement du réseau en cas de changements. Par exemple, il permet de savoir s’il y aura assez de pression pour certaines maisons en fonction de l'évolution du réseau (extension, augmentation des consommations, ...)

Nous avons découvert qu’un réservoir était sous-utilisé. Nous avons analysé comment l'utiliser pour alimenter certains lieux et avons estimé le type de travaux pour rendre cette alimentation possible. Au final, une nouvelle conduite à l'intérieur de l'ouvrage suffisait.

Philippe Beaujean
Philippe Beaujean , Expert hydraulique

Pour prévenir des risques

La connaissance précise du réseau permet également de prévoir les risques et d’anticiper des problèmes.

Avant, au château d’eau de la Haute Folie, nous disposions d’un compteur mécanique. Une personne passait chaque semaine et mesurait le nombre de m³ utilisés en une semaine. Il divisait par 7 et il avait le volume journalier.

Dimitri Bonhomme
Dimitri Bonhomme , Analyse hydraulique et télégestion (Production - Secteur D)

Aujourd’hui, le débitmètre automatique permet de mesurer pratiquement le débit à la minute. Et donc d’anticiper un éventuel manque d’eau.

La connaissance de la globalité du réseau dans ses moindres détails facilite une analyse précise des risques.

Pour anticiper la croissance économique et sociale

La zone de Sprimont et de ses alentours est une région périurbaine en pleine croissance. Lors de différentes consultations, les communes concernées ont informé la SWDE qu’elles allaient connaître un développement économique et démographique important au cours des 10 prochaines années.

Cette information signifie que la demande en eau va également augmenter. “Chaque année, on estime une augmentation d’eau de 30 % par rapport à la consommation actuelle”, précise Dimitri Bonhomme.

Des travaux sont d’ailleurs prévus pour répondre à la demande, en fonction du réseau, notamment pour le choix des lieux de stockage, de la taille des conduites ou des possibilités des propriétés de la SWDE.

Nous avons prévu de construire un réservoir de 600 m³ au lieu-dit de la Sapinière. Le réservoir actuel contient 100 m³. Nous avons prévu d’augmenter sa capacité pour alimenter les différents villages aux alentours.

Arnaud Mary
Arnaud Mary , Ingénieur exploitation (Distribution-Liège)

En conclusion : la donnée, notre autre ressource

Notre ressource principale reste évidemment l’eau. Mais une autre ressource prend clairement de plus en plus d’importance à la SWDE : la donnée.