Covid-19 3 min  de lecture

Comment nos collègues fontainiers et laborantins ont vécu leur reprise à 100% ?

CE Beaumont 200566

Ils se sont adaptés à leur nouvelle réalité professionnelle, en suivant les mesures d’hygiène. Et l'ont fait avec bon sens et professionnalisme.

Beaumont-mai-2020
Aucun geste n’est laissé au hasard avec les mesures sanitaires : le café se sert avec le coude

Ce lundi, les centres d’exploitation et le laboratoire de Fleurus ont repris le rythme quasi-normal de leur activité. Les effectifs apprivoisent petit-à-petit les nouvelles mesures.

Julien fait partie de la 1e vague de membres du personnel à être déconfinés. Comme quelque 680 autres de ses collègues, il a repris ses fonctions à temps plein, en respectant les mesures. “Nous ne croisons plus tout le monde : les horaires sont décalés, nous avons conservé les mêmes équipes que durant le confinement. Nous avons reçu des masques, du gel”, précise-t-il.

18
Le briefing se déroule à distance

Pas de stress, du moment qu’on respecte les règles. Tout le monde est conscient des risques, nous faisons attention, nous essayons de garder une bonne ambiance, c’est déjà assez dur comme ça pour tout le monde

Julien
Julien , Fontainier au Centre d’exploitation de Beaumont

Suivez la flèche

Comme la plupart des bâtiments, le centre d'exploitation de Beaumont est réaménagé. “Nous avons mis en place un sens de passage dans les bureaux. Le café ne se prend plus au réfectoire trop petit, mais dans le hangar, il se sert avec le coude”, explique José, chef du secteur. Le briefing avec les équipes se déroule aussi dans le hangar, autour des thermos de café afin de permettre la distanciation sociale.

La reprise des activités est vécue sans inquiétude par le personnel. “Les mesures ne sont pas trop contraignantes, nous nous habillons en tenue de chantier chez nous, nous limitons les contacts”, indique Jonathan, fontainier de la seconde équipe, celle qui commence à 8h30. “Le boulot continue, l’ambiance n’a pas changé”.

Lire aussi : Je suis retournée au bureau et ça s'est bien passé

Les éprouvettes, au boulot

Les techniciens du laboratoire ont également repris leurs activités à temps plein. Depuis quelques jours, ils ont retrouvé leurs éprouvettes au quotidien.

10
Joël se rend dorénavant au laboratoire tous les jours

À Fleurus, les mesures d’hygiène ont permis de cadrer le réaménagement du bâtiment. “Certaines zones sont limitées à deux personnes. La consigne est indiquée sur la porte. Sinon, le port du masque est obligatoire. Par terre, des bandes autocollantes permettent de visualiser la distance à respecter entre collègues”, montre Joël, technicien de laboratoire.

Des bises à distance, mais des bises quand même

Le plus grand changement se marque surtout pendant les temps de pause. “Avant, nous avions l’habitude de nous retrouver à 10-15 dans le réfectoire durant le temps de midi, je voyais des collègues que je ne croisais pas forcément durant la journée de travail. Avec la distanciation, c’est plus compliqué, mais l’ambiance va revenir”.

L’ensemble de l'aménagement du bâtiment est fait maison, avec les moyens du bord, en fonction des habitudes des équipes et des spécificités propres au laboratoire. “Nous avons revu l’affichage des consignes, installé des distributeurs de gel, posé des protections plastiques entre les bureaux”, explique Sébastien, le Manager du Laboratoire. “La salle de réunion est devenue un bureau. Chaque pièce est aménagée en fonction de son utilisation réelle”.

13
Les bureaux sont séparés par une paroi

Des collègues qui se retrouvent

Au fil de la semaine, tout le monde a retrouvé ses marques. Dorénavant, les discussions abordent d’autres sujets que le coronavirus, bien qu’il reste présent.

La deuxième vague du déconfinement est prévue pour le 8 juin. Toutes celles et ceux qui télétravaillent pourront retrouver leur bureau et une partie de leurs collègues, en toute sécurité.

Notre programme d'actions

Offrir une meilleure interactivité à nos clients

En savoir plus