Nos projets 2 min  de lecture

Durbuy alimenté depuis le Néblon, c’est Nisramont qui respire !

Photo 4

Le schéma directeur se concrétise peu à peu. En voici un nouvel exemple : la SWDE, en partenariat avec la CILE, a déployé une nouvelle alimentation pour Durbuy, à partir du captage de la CILE à Ouffet. Tout est en service depuis près d’un mois. Une bonne nouvelle pour notre station de Nisramont qui est moins sollicitée. Nous avons fait le tour avec Dimitri, Analyste hydraulique et télégestion, pour découvrir les nouvelles installations.

Rappel du contexte : Durbuy consomme deux fois plus d’eau que ce que les captages sur place peuvent fournir ! Pour résoudre cette situation, la SWDE avait déjà mis en service l’ANL – l’Adduction Nord Luxembourg – qui permet d’alimenter Durbuy depuis la station de de Nisramont.

Mais voilà, Nisramont est de plus en plus sollicitée. Les derniers étés, elle a tourné au maximum de ses capacités et devra peut-être dans les prochaines années sécuriser d’autres entités. Il fallait donc déployer une autre solution... d’où cette alimentation via le captage de la CILE à Ouffet.

Ce projet en 3 chiffres : 12 millions € d’investissements, 2 nouvelles stations de pompage construites et 21,65 km d’adductions placées dans le cadre de ce projet.

Photo-1
Le nouveau suppresseur de Jenneret, à quelques centaines de mètres du captage de la CILE au Néblon.
Photo-2-2
Jenneret permet d’envoyer jusqu’à 250 m³/h jusqu’à Durbuy et au-delà !
Photo-3
D’imposantes pompes sont nécessaires. L’eau est partie pour une longue ascension.
Photo-4
Partie de Jenneret, l’eau arrive au réservoir de La Hesse, sur les hauteurs de Tohogne.
Photo-5
Les 1000 m³ du réservoir de la Hesse provenaient auparavant du captage du Petit-Houmart (tuyau de gauche). Ils sont aujourd’hui alimentés aussi par le Néblon (tuyau de droite).
Photo-6
En contrebas de la Hesse, la vallée de Durbuy. L’eau y descend en gravitaire au-travers des nouvelles conduites DN 300/250 installées.
Photo-7
L’eau arrive de l’autre côté de la vallée, sur les hauteurs de Vesin, où l’on trouve désormais une nouvelle station de pompage, à côté de l’ancien réservoir.
Photo-8
La nouvelle station de Vesin peut pomper jusqu’à 100 m³/heure.
Photo-9
L’eau en provenance de La Hesse est repoussée dans le réservoir de Vesin et 2 km plus loin, au lieu-dit « Pas-Bayard » elle rejoint le Nord Luxembourg.
Photo-10
Le réservoir de Vesin a été réaménagé pour accueillir les nouvelles conduites d’alimentation acheminant l’eau du Néblon.
Photo-11
En fonction des consommations à partir du réservoir, une vanne automatique permet de compléter l’alimentation avec l’eau du Néblon.
Photo-12
Les 1.700m³ de Vesin étaient auparavant alimentés par le captage de la Cressionnière (avec Nisramont en appui). C’est désormais le Néblon qui joue le rôle de sécurité (conduite à l’avant plan).
Photo-13
Au Pas-Bayard, à 2 km au Sude de Vezin. L’adduction du Néblon rejoint l’Adduction Nord Luxembourg. L’eau repart jusqu’à Nisramont, dans le sens inverse de celui qu’elle empruntait il y a encore quelques semaines !

La mise en service de l’adduction depuis le Néblon, se mesure instantanément à Nisramont : ce sont près de 80 m³/h en moins qui partaient vers Durbuy. Un vrai soulagement quand on sait combien Nisramont a été sollicité ces dernières années.

Gottfried
Gottfried , Ingénieur

Reportage photographique

Anthony Dehez
Anthony Dehez
Photographe

Découvrez un programme au hasard

Notre programme d'actions

Le client, c’est l’affaire de chacun

OPP 1852 08 10 2022 Pictogrammes 1000px 04
En savoir plus