Nos métiers 2 min  de lecture

« J’ai rejoint la SWDE pour des convictions environnementales »

« J’ai rejoint la SWDE pour des convictions environnementales »

Fournir de l’eau potable, c’est essentiel et porteur de sens. Pour Vincent Bailly, ingénieur en production, intégrer notre société était l’occasion de mettre ses engagements en accord avec le travail. Il témoigne à cœur (ou)vert.

« Je ne trouvais plus de sens dans ce que je faisais ». Quitter ses collègues, son entreprise et son travail pour exercer un métier qui semble plus utile. C’est le virage qu’a choisi de prendre Vincent Bailly avant d’entrer chez nous en 2019.

Diplômé comme technicien puis ingénieur industriel, Vincent travaille pendant dix ans dans une société de consultance en thermique industrielle. « Dans les faits, mon travail consistait notamment à accompagner des entreprises à s'améliorer sur le plan énergétique. Mais, au final, je n'y trouvais plus mon compte. Je me sentais par ailleurs déconnecté de la réalité du terrain".

Et si la SWDE était au centre du changement climatique ?

Travailler au service d’une industrie que je considérais comme désintéressée par les enjeux environnementaux ne faisait plus sens à mes yeux. C'est là que j'ai eu un déclic.

Vincent Bailly
Vincent Bailly , Ingénieur (Production)

Conscience écologique et nouvelle trajectoire professionnelle

Avoir le sentiment de servir une cause, c’est le moteur de Vincent. Mettre ses compétences à profit non pas d'une société privée, mais cette fois de l’intérêt général : le service public. « J’ai d’abord travaillé pendant un an dans le transport » mais quelque chose ne lui convenait pas vraiment. Un manque de « climato-compatibilité ». Vincent poursuit : « Je n’y trouvais pas de sens aussi fort que dans le secteur de l’eau. Permettre aux gens de disposer d'eau potable c’est vital ».

 J’ai postulé à la SWDE car je pouvais raccrocher l’activité de la société à mes convictions.

« L’Environnement, c’est bien plus que de répondre à des normes »

Après la prise de conscience, le passage à l’acte. Si Vincent a déjà adopté des habitudes écologiques dans sa sphère privée, il espère pouvoir apporter des solutions environnementales dans son métier. « La prise en compte de l’Environnement nécessite une approche globale et l’implication de tous. C’est bien plus que de répondre à des normes ».

Si la SWDE a mené ces dernières années un bon nombre d’actions pour l’environnement, Vincent est persuadé que la société peut augmenter son impact : « Nous travaillons pour un service essentiel. Ça coule de source de se demander ce que nous pouvons faire pour l’environnement. Je suis convaincu que les initiatives doivent venir du coeur de l'entreprise ».

À quoi servent nos panneaux photovoltaïques ?

L’enjeu serait d’embarquer et de fédérer le plus de collègues afin de créer ensemble des solutions pour demain


Peut-être que cette crise sanitaire est d’ailleurs terreau fertile aux initiatives. Avant de clôturer notre entretien avec Vincent, il nous souffle une dernière idée : « Nous sommes de plus en plus à réaliser que nous allons vers des moments difficiles et qu’il est temps de prendre des mesures à la hauteur des défis à venir. Je suis convaincu qu’il serait nécessaire de légitimer un espace d’échange sur le sujet, d’ouvrir le débat au sein de la société pour tous ceux qui sont sensibles à la cause. L’enjeu serait d’embarquer et de fédérer le plus de collègues afin de créer ensemble des solutions pour demain ».