Nos métiers 4 min  de lecture

Les médias parlent de nous (février 2023)

Newspapers 444448 1920

La SWDE est régulièrement au cœur de l'actualité. Ce mois-ci, on annonce la future démolition d’un château d’eau à Taintignies. Des problèmes récurrents à Orp-Jauche ou une fuite à Beauraing font également partie de l’actualité. Tout comme la signature d’une convention avec la commune de Léglise. Et puis on jette un œil sur la situation hydrique dans plusieurs pays d’Europe…

C’est avec une bonne nouvelle pour les habitants d’Enines (Orp-Jauche dans le Brabant wallon) que le mois commence. L’Avenir annonce à ses lecteurs que le village situé sur les hauteurs de la commune et régulièrement victime de baisse de pression ou de coupures d’eau depuis des années, sera prochainement alimenté par un second château d’eau. Une solution que la SWDE a présenté lors d’une rencontre avec les habitants au milieu de ce mois. A cette occasion, nous y avons également annoncé le remplacement de plusieurs kilomètres de conduites.

Revoir la revue de presse de janvier

Quand un chantier de sécurisation provoque une coupure d’eau…

Un important chantier du schéma directeur est en cours du côté de Beauraing, dans le sud namurois, pour sécuriser l’approvisionnement en eau de cette commune. En attendant, suite à une fuite, les habitants de certains villages de la commune se sont retrouvés privés d’eau durant plusieurs jours, comme l’évoque la télévision locale MaTélé ou encore la RTBF.

Comble de l'histoire, cette fuite est due au chantier de l'autoroute de l'eau en cours sur Beauraing qui vise à là relier aux Carrières de Florennes, soit 27 km de nouvelles conduites, afin d'éviter aux communes des pénuries d'eau aux périodes les plus critiques de l'année.

Extrait de l’article de Ma Télé , Publié en ligne le 05/02

Des tuyaux entreposés depuis plusieurs mois à Tournai : mais pourquoi ?

C’est la question que se pose la rédaction de Notélé, la télévision locale. La réponse en images avec le reportage réalisé à ce sujet.

Aider les communes à identifier les logements inoccupés (suite)

Le sujet avait déjà été abordé en janvier mais Sudpresse réalise à nouveau un dossier sur l’aide apportée par la SWDE pour aider les communes à traquer les logements vides.

On y apprend qu’à ce jour, la SWDE, le plus gros distributeur d'eau de Wallonie (1,1 million de compteurs sur 1,7 million) a le feu vert pour communiquer ses données à 29 communes.

Cela se fait dans le respect du RGPD. On transmet à la commune le numéro de compteur, l'adresse du bâtiment et la consommation exacte. Tout cela est envoyé dans un fichier protégé, que seul un agent habilité à la commune et à qui nous avons envoyé le mot de passe, peut ouvrir.

Extrait de l’article Sudpresse , Publié le 13/02

Bientôt la démolition pour le château d’eau de Taintignies

Le sort est définitivement scellé pour le château d’eau de Taintignies, localité de la commune de Rumes dans le Hainaut. Comme l’explique l’Avenir ou encore la DH, cet ouvrage construit en 1969 était en fin de vie et devenait inquiétant au point de vue de la sécurité.

Notélé évoquait déjà ce sujet en 2020, année où la démolition était initialement prévue.

Nous reviendrons début mars sur ce sujet dans nous.swde avec des photos et vidéos de la démolition qui s’annonce assez exceptionnelle.

Screen-Shot-02-24-23-at-12.31-PM
Il existe une vingtaine de châteaux d'eau en métal comme celui de Taintignies

Un partenariat de 30 ans avec la commune de Léglise

La SWDE signe régulièrement des conventions avec des communes qui choisissent de conserver la gestion de leur eau. Nous avions abordé l’exemple de Bouillon sur nous.swde en 2021.

Relire l’article sur Bouillon

Ici, c’est une commune de la province de Luxembourg, Léglise, qui va signer un partenariat de 30 ans avec nous comme l’évoque L’Avenir dans son journal papier du 24 février. Un partenariat juché essentiel par l’échevin compétent, notamment en cas de périodes de sécheresse.

Les médias se tracassent du risque de sécheresse dans plusieurs pays d’Europe

Le Soir aborde la situation hydrique en Italie avec des mots très forts : « En Italie du Nord, la guerre de l’eau est déclarée ».

Dans la Food Valley italienne, le mois de février est marqué par des températures printanières. Pas une goutte de pluie à l’horizon. Cette sécheresse menace de priver les campagnes de plus de 40 % de la production nationale.

Extrait de l’article du Soir , Publié le 22/02

Une situation assez similaire est évoquée par La Libre en Espagne où le gouvernement a adopté, un plan selon lequel aucun pompage ne pourra être effectué dans le Tage (le plus long fleuve du pays) si le débit du fleuve ne respecte pas un seuil minimum en certains points. Cela génère des tensions qui pourraient bien se multiplier à mesure que les ressources diminuent, dans un pays où 74 % du territoire est exposé au risque de désertification

Et ce n’est pas beaucoup mieux en France avec plus d’un mois sans pluie comme le relate ce reportage de TF1.

Et chez nous ? Nous aborderons ce sujet avec Marc et Louise de l’équipe Gestion des ressources en eau dans quelques semaines sur nous.swde.

Découvrez un programme au hasard

Notre programme d'actions

Le client, c’est l’affaire de chacun

OPP 1852 08 10 2022 Pictogrammes 1000px 04
En savoir plus