Nos métiers 4 min  de lecture

Notre recrutement prend de l'ampleur

Notre recrutement prend de l'ampleur

Avoir l’objectif des 20 cents dans le viseur, c’est bien. Mais l’atteindre avec toutes les forces vives en présence, c’est encore mieux ! En 2019, nous faisions le choix d’anticiper les engagements prévus pour 2020, 2021 et 2022 pour apporter du sang neuf. Ce plan d’embauche massif portait sur 103 postes à pourvoir. En dix-huit mois, l’objectif était atteint. Parce que, finalement, travailler à la SWDE, ça le fait !

« C’est la fonction dont je rêvais ! Je ne pouvais pas tomber mieux ! » Derrière cet enthousiasme communicatif, on devine tout le dynamisme et la passion de notre toute jeune responsable de la gestion des talents. Engagée en septembre dernier – en pleine crise du Covid-19 – Audrey Gijsens a pris en main les opérations de recrutement.

Comment réussir le défi des 20 cents ?

Il suffit de jeter de temps en temps un œil à la rubrique Emploi de notre site Internet pour constater que la SWDE est un pourvoyeur d’emplois régulier. « Actuellement, nous sommes en train de recruter 10 gestionnaires d’application. Comme ce sont des profils d’informaticiens - et donc des métiers en pénurie – nous avons dû faire preuve de beaucoup d’inventivité pour les trouver ».

Défi relevé avec brio semble-t-il. Car depuis ces deux dernières semaines, plus de 35 candidats sont rencontrés à tour de rôle en entretien d’embauche à Couillet. « Pour faire de cette opération une véritable réussite, nous avons entièrement revu notre copie durant ces quelques mois, confesse Audrey. Lorsque je suis entrée en fonction, les méthodes de recrutement à la SWDE étaient encore relativement classiques ». C’est-à-dire que, pour un chercheur d’emploi, il n’y avait quasiment que deux manières d’attirer l’attention : répondre à une offre d’emploi ou envoyer une candidature spontanée.

Il arrivait que certains « coups de cœur » du jury se désistent en fin de parcours. Pour des raisons salariales, par exemple. Comme la rémunération n’avait pas été évoquée avec les candidats lors de contacts préalables, elle pouvait ne pas correspondre à leurs attentes...

Audrey Gijsens
Audrey Gijsens , Responsable de la gestion des talents - Centre de compétences

Cette vidéo est une réalisation entièrement faite maison par l'équipe Gestion des talents. Elle a été postée sur LinkdIn dans la cadre de la campagne de recrutement des gestionnaires d'application (service Informatique - Couillet).

Si les talents ne viennent pas à nous, allons au-devant des talents

Différentes stratégies plutôt novatrices ont ensuite été activées pour attirer des candidats. « Pour les fonctions de gestionnaires d’application, nous avons décidé de ne pas nous focaliser sur les seuls diplômés en informatique et d’ouvrir ces recrutements à tous les bacheliers éligibles, illustre Audrey. De la sorte, nous permettons à tous les candidats qui sont passionnés d’informatique – mais qui n’ont pas fait ce choix d’étude – de se réorienter ».

Réserve-engagement-fontainiers
La démarche pour proposer sa candidature en tant que fontainier sur notre site Internet est hyper simple.
Découvrez notre toute nouvelle page Emplois

Le futur engagement d’un candidat passe avant tout au scanner de la description de fonction fournie par le responsable hiérarchique du service concerné. « Nous prenons ensuite en considération la nature des tâches que le candidat va devoir réaliser. Pour le poste d’analyste juridique, par exemple, ces critères nous ont montré qu’un bachelier en communication pouvait également convenir ».

Nous mettons l’accent sur les compétences. Et nous proposons des formations en interne pour parfaire le savoir-faire.  Au final, notre objectif est de placer la bonne personne au bon endroit ! 

Audrey Gijsens

Une autre évolution de notre stratégie de recrutement passe par le recours au « sourcing », soit une recherche proactive des profils idéaux via les médias sociaux spécialisés et le Forem. « Depuis peu, nous avons repris, avec Marie-Laurence Horemans, l’analyse des candidatures de A à Z, se réjouit Audrey. Nous tenons à établir, le plus rapidement possible, un véritable contact avec les candidats. Nous avons notamment avec eux des entretiens téléphoniques qui nous permettent de déceler s'ils sont en phase avec ce que l’on recherche. Ça évite tout malentendu après coup ! »

Du temps pour mieux se vendre

En fait, ce travail préalable permet de ne recevoir en entretien d’embauche que les candidats réellement intéressés et intéressants. « Grâce à ce temps gagné, nous pouvons davantage nous consacrer à la recherche des bons profils et à l’amélioration de l’expérience du candidat. Car nous devons également apprendre à nous vendre en mettant en avant tous nos atouts ».

Et, parmi tous nos atouts, dans le top 3 d’Audrey, on retrouve :

  • la possibilité pour les candidats de se former en permanence et de progresser rapidement au sein de leur fonction
  • la stabilité d’emploi
  • nos valeurs et notre raison d’être de la SWDE : “De l’eau pour tous aujourd’hui et demain”.

Notre engagement fait toute la différence !

Cette vidéo qui illustre les différentes facettes de notre métier est notamment diffusée en boucle dans les salons de l'emploi où nous sommes présents. L'image en en-tête de cet article est extraite de cette vidéo.