Notre avenir 3 min  de lecture

Stéphanie est devenue une adepte du vélo …. grâce à ses collègues !

Stéphanie est devenue une adepte du vélo …. grâce à ses collègues !

Cet été, 20 collègues ont participé au défi « Tous Vélo-actifs » et ont parcouru au total 4.067 km. Résultat des courses : une première place sur un podium et de nouvelles recrues au groupe des irréductibles « vélotaffeurs » de la société.

Peut-être que, vous aussi, vous avez profité du confinement pour dépoussiérer votre vélo et remonter – timidement – en selle. Pour Stéphanie Pottier, dessinatrice au bureau d’études à Verviers, « c’est comme ça que tout a commencé » et qu’elle s’est réconciliée avec son vieux VTT. « On ne voulait pas rester enfermés toute la journée et on cherchait une activité à faire en famille. Comme ma fille ne savait pas bien rouler, on voulait lui apprendre et on a commencé à faire du vélo ».

Capture


Fin juin, la SWDE s’inscrit au challenge de l’été organisé par l'opération « Tous Vélo-actifs ». Objectif : parcourir à vélo le plus de kilomètres possibles, pendant 60 jours, seul(e) ou à plusieurs. Stéphanie n'est encore qu'à ses premiers coups de pédale mais décide de relever le défi aux côtés de deux collègues.

Sans ce challenge, je n’aurais probablement pas autant accroché au vélo. Cela a été l’élément déclencheur !

Stéphanie Pottier , Dessinatrice au Bureau d'Études

Stéphanie n’en revient pas des distances qu’elle a pu parcourir ces dernières semaines. Enfourcher son cyclo s’est avéré salvateur pour notre collègue : « Je suis contente de monter sur mon vélo. Je me dépense et je découvre de nouveaux chemins. Quand j’arrive au travail, je suis apaisée ».

S.Pottier

Sous les conseils d’une collègue, elle décide de se rendre au travail à vélo et d'emprunter un vélo électrique disponible sur le site de Verviers. Ces quinze jours d’essai auront suffi à la convertir au velotaf”- le fait de privilégier le vélo pour les trajets domicile-lieu de travail.

J’ai essayé un des vélos électriques de la société. Ça m’a tellement plu que j’avais presque la larme à l’œil quand j’ai rendu le matériel.

Stéphanie Pottier , Dessinatrice au Bureau d'Études

Le vélo électrique pour se la « rouler » douce

Tout comme Stéphanie, Grégory Manset travaille au bureau d’études et fait partie des habitués du groupes de cyclistes de notre site de Verviers. « De mars à octobre, je viens à vélo au boulot. Et ce, depuis cinq ans ! Pour moi, c’est l’opportunité de combiner mon travail avec mon hobby. Le challenge, c’était l’occasion de faire une bonne action tout en m’amusant ».

Pour Grégory, un véritable engouement pour le vélo est né cette année : « Généralement, les collègues pratiquent plus souvent la course à pied. Aujourd'hui, ça parle vélo au réfectoire et j’ai découvert des cyclistes réguliers parmi mes collègues ! »

Lire aussi : Venir au travail en train ou à vélo ! Qu’est-ce qu’on y gagne ?

C’est super de voir que de plus en plus de collègues roulent à vélo. Le seul risque serait un embouteillage dans les douches !

Grégory Manset
Grégory Manset , Projeteur au Bureau d'Études

Pour encourager ses collègues à se familiariser avec le deux-roues, Grégory suggère régulièrement d’utiliser les vélos électriques de la SWDE – une excellente alternative pour une mobilité plus durable.

Et Stéphanie défend mordicus : « Beaucoup de gens considèrent que le vélo électrique est fait pour les fainéants, mais pas du tout ! Cela permet à des personnes moins sportives de pratiquer une activité physique ! »

"L'essayer, c'est l'adopter"

Dernièrement, Stéphanie a convaincu quelques-un des ses collègues à se rendre à vélo au Polygone de l’Eau, situé à 2km du site de Verviers. « On est plus en confiance et c’est plus motivant quand on roule avec quelqu’un. Certains ont simplement peur de la circulation mais c’est une question d’habitude et de réflexes » précise Stéphanie.

Peut-être participeront-ils au challenge vélo en 2021 ? « S’il y a deux personnes sur dix qui décident de privilégier le vélo à la voiture, c’est déjà une belle victoire. Cette année, nous avons gagné la première place du challenge dans la catégorie 15 participants. Je suis certaine qu’on peut faire mieux l’année prochaine”.