Notre avenir 2 min  de lecture

J’ai relevé le défi : venir au travail à vélo !

J’ai relevé le défi : venir au travail à vélo !

Réfractaire au début, Marie-Christine Cerfontaine a profité des vélos électriques de la SWDE pour tester un trajet domicile-travail en petite reine. Aujourd’hui, plus question de se passer de son nouveau moyen de locomotion.

L’organisation, la météo, la perte de temps, … Autant d’arguments qui incitaient Marie-Christine Cerfontaine à prendre sa voiture plutôt que le vélo pour se rendre sur son lieu de travail.

Pendant l’été, quelques collègues ont participé au challenge « Tous Vélo Actifs » et les routes étaient peu fréquentées en raison des vacances. L’occasion semblait idéale : prise dans l’engrenage, Marie-Christine a décidé de donner une chance au deux-roues.

Sous l’impulsion d’une collègue, j’ai décidé d'emprunter un vélo et de tester le trajet. Et là, ça a été le déclic.

Marie-Christine Cerfontaine
Marie-Christine Cerfontaine , Employée au pôle Stratégie & Organisation

Un mois après être montée en selle, Marie-Christine a investi dans une de ces bécanes électriques et fait à présent partie des cyclistes réguliers du site de Verviers. Pour ceux qui doutent encore, elle partage son expérience et donne 5 raisons de vous mettre à pédaler pour aller au boulot.

1. Je mets le même temps qu’en voiture

« Je dépasse plein de voitures et ça, c’est génial ! Quand j’ai réservé un des vélos électriques disponibles sur le site de Verviers, j’étais un peu stressée. Mais finalement, c’était un très bon moyen pour évaluer le temps de parcours et pour m’organiser. J’ai calculé : je ne perds pas une minute le matin si je prends le vélo. »

Comment rouler de manière durable avec Jean-Luc

2. Ça me déstresse

"Quand j’arrive au boulot, je suis de bonne humeur. Je prends l’air et je ressens d’autres sensations. Après le boulot, enfourcher mon vélo est une excellente coupure vie professionnelle-vie privée."

3. Pour des convictions écologiques

« J’habite à 5km du travail. Je pensais vraiment que c’était beaucoup plus compliqué au niveau de mon organisation. Mais j’étais vraiment déterminée à faire un effort pour une si petite distance ! »

Pavés, montées, pistes cyclables, rien ne me résiste

Marie-Christine Cerfontaine
Marie-Christine Cerfontaine , Employée au Pôle Stratégie & Organisation

4. Faire du sport ... sans même s'en rendre compte

"Le vélo électrique permet aux personnes un peu moins sportives d’accéder au sport. Avec l’assistance électrique, je n’ai plus peur de prendre des montées. Je fais ma demi-heure de sport sans m’en rendre compte ! "

vélo-1-002_210201_090821
Marie-Christine a même pris le temps de faire un selfie en cours de route!

5. Adieu les problèmes de parking et d'embouteillage

« J’ai tellement accroché au vélo que j’ai finalement investi le mois dernier. Mon vélo personnel est à ma taille, je suis bien dessus et j’ai tout prévu pour protéger mon PC portable. En fait, c'est très pratique ! Autre point non négligeable : je ne perds plus de temps dans le trafic ni pour trouver une place de parking!"

Pourquoi Didier, Faysal et Grégory ont délaissé la voiture