Nos projets 4 min  de lecture

Même les petites entreprises peuvent remporter de gros contrats

JOB8182

Fini la suprématie des grosses entreprises de travaux publics qui font la razzia sur tous nos marchés de renouvellement de conduite. Avec le projet baptisé "Flux II", la SWDE a revu sa copie pour permettre aux sociétés sous-traitantes de plus petite taille de pouvoir soumissionner. Et de jouer dans la même cour que leurs concurrents.

Il ne faut pas oublier qu’à la clé, il y a, pour les entreprises qui obtiennent le marché, l’assurance d’avoir des chantiers à réaliser pendant 3 ans. Donc, la garantie de fournir du travail à tous ses salariés. Voire même de créer des emplois.

Souvent moins habiles pour répondre à des cahiers des charges parfois complexes, les petites structures avaient plutôt tendance à jeter le gant, en laissant le champ libre aux plus grosses boîtes. Fortes du manque de concurrence, ces dernières pouvaient proposer des prix élevés pour leurs services… A travers le projet Flux II, notre service Achats a voulu mettre un halte-là, notamment pour combattre ces situations de type monopolistique et donner leur chance à tous. Une nouvelle dynamique de relation de partenariat avec les entrepreneurs de chantiers de distribution a vu le jour au début 2020.

« Nous voulions qu’un maximum de participants puissent bénéficier de ces marchés, explique Elsa, analyste juridique au service Achats (travaux de distribution). Pour permettre aux plus petites entreprises de participer à ces appels d’offres, nous avons pris l’initiative de scinder les marchés en plusieurs lots. Elles ont ainsi la possibilité de choisir ceux dont les chantiers se situent à proximité de leur siège. Sans compter que cette fragmentation des marchés évite les ententes entre les acteurs les plus gros. »

Lire aussi - L'aide de la SWDE aux PME

Mais que pensent ces PME de cette nouvelle structuration des marchés publics?

Ancien chef de secteur à la SWDE, Olivier Baré a créé, il y a 15 ans, sa propre société spécialisée dans la pose de canalisations. Administrateur-gérant de la société Traba située à Anhée, il semble visiblement enchanté par la formule : « Elle m’apporte un énorme confort de travail. Comme les chantiers sont programmés et les prix fixés, je n’ai aucun stress ».

En décrochant pour la première fois un contrat à long terme avec la SWDE, j’ai pu engager une nouvelle équipe de trois hommes et faire ainsi passer mes effectifs à 14 travailleurs !

Olivier Baré
Olivier Baré , SPRL Traba - Anhée

« Comme les lots du projet Flux II pour lesquels j’ai remis une offre sont situés à proximité de mon siège, ça nous facilite grandement la vie. Toutefois, dans une quinzaine de mois, à la fin de mon contrat en cours, je sais que je devrai répondre à un nouvel appel d’offre. Et, si par malheur, je n’obtiens aucun lot, j’aurai l’impression de revenir en arrière… »

Même petit bémol du côté de Joël Roberty, l’un des trois dirigeants de la SPRL Roberty de Manhay, spécialisée dans la pose de conduites d’eau et d’égouttage depuis 2011 : « Avant 2020, il faut bien reconnaître que nos plannings étaient plus faciles à gérer. Nous pouvions soumissionner quand nous le souhaitions – notamment lors des périodes où notre carnet de commandes était le moins chargé – et nous décrochions des contrats assez régulièrement. Maintenant, il est impératif de remporter des lots de Flux II pour s’assurer du travail durant 3 ans ». Néanmoins Joël Roberty reconnaît que cette nouvelle formule présente des avantages très appréciables. Il a juste dû adopter une autre manière d’agir…

Il est vrai que lorsque vous décrochez des lots, vous bénéficiez d’un flux régulier de travail. Les chantiers sont programmés et ils se suivent très régulièrement.

Joël Roberty
Joël Roberty , SPRL Roberty - Manhay

Contrairement aux anciennes procédures, les entreprises qui remportent des lots étiquetés Flux II doivent désormais prendre en charge les études de faisabilité technique qui correspondent aux chantiers à exécuter. Auparavant, cette tâche revenait à notre bureau d’études.

Dans le cadre du projet Flux II, tout le monde y trouve son compte car c’est l’entreprise qui réalise l'étude technique du dossier. Elle sait donc à quoi s’attendre. D’un autre côté, elle ne pourra pas réclamer de supplément lors de l'exécution du chantier !

Elsa
Elsa , Analyste juridique au service Achats (travaux de distribution)

Ces « petits » devoirs complémentaires n’effraient pas Joël Roberty : « Lorsqu’une entreprise est bien organisée, ces petites contraintes ne posent pas trop de problèmes. D’autant que les choses sont parfaitement organisées par la SWDE et que nous savons où nous mettons les pieds. Les demandes sont très claires et les avis des surveillants de chantier très constructifs. »

Rappelons ici deux des objectifs de cette nouvelle construction « simplifiée » de marchés publics qui a permis à des PME de remporter, pour la première fois, des contrats long terme avec garantie de travail : obtenir des prix justes et garantir la qualité des chantiers sous-traités. Premières conclusions et premiers enseignements attendus fin 2022.

Découvrez un programme au hasard

Notre programme d'actions

Achetons mieux, ensemble

OPP 1852 08 10 2022 Pictogrammes 1000px 05
En savoir plus